Les pays du G20 jugent la croissance durable mais ralentie

Publié le par Administrateur

Les Echos.fr | 04.09.10

Les pays du G20, réunis en Corée du Sud, s'accordent sur le même diagnostic: la croissance de l'économie mondiale sera durable même si son rythme pourrait être plus lent, a rapporté samedi un délégué sud-coréen.
Kim Jae-chun, gouverneur adjoint de la Banque centrale de Corée du Sud qui coprésidait la rencontre de Gwangju, a également déclaré à la presse que le G20 avait le sentiment que les inquiétudes des marchés financiers commençaient à s'estomper.
"Il y a un accord sur le fait que la reprise va continuer même si son rythme pourrait se ralentir par rapport à nos anticipations d'il y a deux ou trois mois", a-t-il dit.
Participaient à la réunion de Gwangju les adjoints des ministres des Finances et gouverneurs des Banques centrales des pays du G20, groupe réunissant pays riches et émergents.
Les échanges ont également porté sur un rééquilibrage de la représentation des économies au sein du conseil des gouverneurs du Fonds monétaire international, a rapporté un autre participant qui s'exprimait sous couvert d'anonymat.
Les membres du G20 se sont engagés à obtenir d'ici le sommet de Séoul, en novembre, un accord sur la question lancinante de la répartition des droits de vote au FMI, mais le premier directeur adjoint du Fonds, John Lipsky, s'est refusé samedi à tout commentaire.
L'idée est de modifier la composition du conseil des gouverneurs du FMI afin de refléter les nouveaux équilibres économiques de la planète. Mais les différentes propositions avancées se heurtent aux réticences des Européens, qui redoutent de voir leur influence réduite.

Publié dans Economie

Commenter cet article